BIO

Richard Bauduin passe son enfance dans le Nord de la France entre sa mère aide-soignante et son père aviculteur.

C’est au moment du divorce de ses parents et à son arrivée dans la ville d’Amiens où il déménage avec sa mère que le jeune Richard découvre la musique. Dans sa cité HLM, les voisins qui l’entendent répéter à longueur de journées l’appellent « Le Cabrel du quartier ».

Il va voir un concert de Jacques Higelin , sur les recommandations de Guillaume Depardieu, une rencontre à la sortie de son concert au Cirque d’Amiens.  L’artiste apprécie le talent du jeune Richard au point qu’il lui proposera 1 an et demi plus tard, de retour dans la région de faire à trois reprise la première partie de son concert.

C’est d’ailleurs sur les conseils d’Higelin que Richard se présente au concours Ici Paris qui lui permet d’entrer à l’école de variété d’Alice Dona : « Studios Alice Dona » (il montera sur la scène de l’Olympia en 2004 pour fêter les quarante ans de carrière de la chanteuse).

Il y rencontre Claude Lemesle qui deviendra un de ses « mentors » et un grand ami. Ensemble ils co-écrivent plusieurs chansons.

Lemesle lui parle un jour d’Allain Leprest. Richard à la chance de le rencontrer à Ménilmontant. 
Une forte complicité naît un jour sur scène entre les deux artistes qui passeront ensuite le plus clair de leur temps ensemble, de 2009 à 2011, à écrire des chansons dont la plupart sont encore inédites à ce jour.

Très marqué par le décès de son ami, Richard part quelques années sillonner les routes d’Europe de l’Est avant de revenir en France avec de nouveaux titres, et la mission de faire enfin connaître les chansons qu’il a écrites avec son ami Allain Leprest.

Les femmes sont courbes // Les femmes sont courbes
  1. Les femmes sont courbes // Les femmes sont courbes